MICHEL MIGUET

01 avril 2017

MICHEL MIGUET, Docteur en Archéologie, spécialiste des implantations des ordres du Temple...

TetePage

MICHEL MIGUET

Docteur en Archéologie, spécialiste des implantations des ordres du Temple et de l’Hôpital en Normandie et en Bourgogne.

Docteur en archéologie. Spécialiste de l’architecture des commanderies templières, il a consacré sa thèse, sous la direction de Léon Pressouyre, aux établissements des ordres militaires  en  Normandie  (Templiers  et  Hospitaliers  en  Normandie,  CTHS,  2005).  Plus récemment, il a travaillé sur Les Templiers en Bourgogne (2009)


16 décembre 2015

LES TEMPLIERS ET LEURS MAISONS EN BOURGOGNE

2014Michel2

LES TEMPLIERS ET LEURS MAISONS EN BOURGOGNE

La Bourgogne est assurément une terre templière. Comme toutes les provinces d'Occident, elle a servi de base arrière et financière aux Templiers dont la petite armée permanente qu'ils entretenaient sur place contribuait activement à la protection des Lieux saints. On trouve encore en Bourgogne d'importants vestiges templiers : commanderies, chapelles, logis et bâtiments de ferme. Détaché des clichés et fantasmes véhiculés au fil du temps - la préface d'Alain Demurger est là pour nous le confirmer - Michel Miguet, docteur en archéologie, a parcouru les quatre départements constituant aujourd'hui notre province, pour étudier tous ces bâtiments et paysages, descriptions corroborées par les archives, cadastrales notamment, très précieuses. S'appuyant sur les dépositions des Templiers lors de leur procès, Michel Miguet évoque la carrière et la vie dans les commanderies à la charnière des XIIIe et XIVe siècles de quelques personnages emblématiques de la Bourgogne.

TEMPLIERS. DE JÉRUSALEM AUX COMMANDERIES DE CHAMPAGNE

ouvrage-de-reference-04-2012

TEMPLIERS. DE JÉRUSALEM AUX COMMANDERIES DE CHAMPAGNE

Gage de qualité, l’ouvrage réunit les meilleurs spécialistes du sujet – à commencer par Alain Demurger (maître de conférences honoraire à Paris 1 Panthéon- Sorbonne, spécialiste français des ordres religieux-militaires), qui signe l’introduction générale.

Synthèse des dernières avancées de la recherche historique sur l’ordre du Temple, le livre est organisé autour de 5 thèmes :

  • Les origines de l’Ordre,
  • En Orient. La défense de la Terre sainte,
  • En Occident. Organisation, activité et vie quotidienne
  • La chute des états latins d’Orient et le procès,
  • La symbolique et l’imaginaire templiers.

L’ouvrage fait également office de catalogue des œuvres présentées dans l’exposition Templiers. Une histoire, notre trésor. Il comporte notamment une carte des commanderies de l’ancien comté de Champagne et de Brie.

Les auteurs de l’ouvrage (par ordre alphabétique)

Christian Amalvi  

Pierre Aubé  

Malcolm Barber 

Arnaud Baudin  

Ghislain Brunel

Simonetta Cerrini

Pierre-Vincent Claverie

Patrick Demouy

Alain Demurger

Nicolas Dohrmann

Jean Flori

Pierre Gandil

Valérie Alanièce et François Gilet

Philippe Josserand

Thierry Leroy

Michel Miguet

Marie-Adélaïde Nielen

Alain Provost

TEMPLIERS ET HOSPITALIERS DE BURE

2012Michel2

TEMPLIERS ET HOSPITALIERS DE BURE

Docteur en Archéologie, spécialiste des implantations des ordres du Temple et de l’Hôpital en Normandie et en Bourgogne, Michel Miguet s’intéresse ici à la maison de Bure, la plus ancienne et l’une des plus importantes commanderies bourguignonnes.

Il consacre une étude historique et archéologique à l’ensemble de cette baillie -- chef – lieu de  commanderie et dépendances -, depuis sa fondation jusqu’aux dernières restaurations entreprises.

En se fondant sur la documentation disponible, l’auteur montre comment à partir de dons reçus, souvent sollicités, puis d’achats et d’échanges, les Templiers ont établi des domaines vastes et diversifiés dans le but ultime de fournir les fonds nécessaires à l’entretien de l’armée templière combattant en Orient.

Si les hommes n’ont bien souvent laissé d’autre trace que leur nom, quelques personnalités fascinantes se dessinent toutefois parmi les frères du Temple, à travers les témoignages  recueillis lors du célèbre procès qui se déroula de 1307 à 1311.

À la suppression de l’Ordre (1312), ses biens furent dévolus aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui les ont conservés jusqu’à la Révolution. C’est grâce aux procès-verbaux dressés lors de visites prieurales hospitalières que l’évolution de la baillie de Bure et de ses terroirs a pu être partiellement reconstituée.

Fort heureusement, malgré l’action dévastatrice du temps mais aussi celle des hommes -, de remarquables vestiges des constructions des deux ordres ont pu parvenir jusqu’à nous.

LES TEMPLIERS EN BOURGOGNE

2009Michel Miguet2b

LES TEMPLIERS EN BOURGOGNE

La Bourgogne est assurément une terre templière. Comme toutes les provinces d'Occident, elle a servi de base arrière et financière aux Templiers dont la petite armée permanente qu'ils entretenaient sur place contribuait activement à la protection des Lieux saints. On trouve encore en Bourgogne d'importants vestiges templiers : commanderies, chapelles, logis et bâtiments de ferme. Détaché des clichés et fantasmes véhiculés au fil du temps - la préface d'Alain Demurger est là pour nous le confirmer - Michel Miguet, docteur en archéologie, a parcouru les quatre départements constituant aujourd'hui notre province, pour étudier tous ces bâtiments et paysages, descriptions corroborées par les archives, cadastrales notamment, très précieuses. S'appuyant sur les dépositions des Templiers lors de leur procès, Michel Miguet évoque la carrière et la vie dans les commanderies à la charnière des XIIIe et XIVe siècles de quelques personnages emblématiques de la Bourgogne.


Templiers Et Hospitaliers En Normandie

1995

"TEMPLIERS ET HOSPITALIERS EN NORMANDIE"

À partir des sources écrites, Templiers et Hospitaliers revivent, dépouillés de leurs habits de légende mais saisis dans la réalité d’une vie quotidienne où ils sont confrontés non seulement aux aléas de la politique mais à ceux de l’environnement, des crises économiques, des épidémies. L’étude des commanderies débouche sur une analyse détaillée des structures domaniales des ordres du Temple et de l’Hôpital de Normandie. Elle permet surtout de découvrir, au terme d’une prospection de terrain très poussée et attentive aux archives du sol aussi bien qu’aux vestiges monumentaux, un patrimoine d’une grande qualité. Ce livre invite à visiter ces témoins privilégiés de l’occupation du sol et de l’activité agro-pastorale au Moyen Age.

Les cisterciens - Abbaye de Pontigny

image

Des petits articles qui ont été écrit par des membres de notre association pour mieux comprendre les cisterciens...

Les Cisterciens et la Nature

Les Cisterciens fuyaient le monde (contemptus mundi), ils bâtirent donc leurs abbayes dans des « déserts », loin des villes. Le rapport privilégié à la nature était immanquable.

Même si la Règle prévoit que tous, moines et convers travaillent de leurs mains, ce sont incontestablement ces derniers qui ont eu le contact le plus étroit avec la nature. Astreints aux gros travaux : débrousaillements, creusements de canaux ou de biefs pour alimenter les moulins ou faire fonctionner les forges, mais aussi labourages, semailles, moissons, les convers étaient des hommes de la terre. Ils cultivaient les céréales, et la vigne toujours et partout. Ces agriculteurs connaissaient les affres du paysan face à l'orage de grêle qui menace, au vent et à la pluie qui couchent les blés, à la maladie qui attaque la vigne.

Ne doutons pas cependant qu'ils avaient sur leur environnement un regard très différent du nôtre. La nature était pour eux l'oeuvre de Dieu et le labeur, une prière.

Ils « n'exploitaient » pas les terres d'un domaine, ils parachevaient la création.

Ces hommes simples voyaient sans doute dans les manifestations de la nature comme la foudre, les inondations, les récoltes bonnes ou mauvaises, des signes à interpréter : satisfaction ou colère divine, mises à l'épreuve, voire interventions démoniaques.

La lumière étant le vecteur de l'amour divin, la nuit, son contraire, était pour tous, moines et convers, le théâtre des artifices du Malin. Moment d'angoisse, peuplé de démons, serpents et bêtes immondes rampant sur le sol ; pour s'en prémunir, ils bâtissaient les dortoirs à l'étage et y conservaient un lumignon, du crépuscule à l'aube.

Leur fréquentation quotidienne du monde végétal procurait certainement aux Cisterciens une connaissance empirique mais approfondie des plantes et de leurs vertus médicinales et autres. Savoir en partie perdu aujourd'hui.

Michel Miguet

Les Cisterciens et l'eau

Les moines de Cîteaux, contrairement aux Bénédictins, bâtissaient leurs abbayes au creux des vallées. Pourquoi ce choix ? Par humilité sans doute, mais surtout en raison de la proximité de l'eau. Détournées de leur cours par des biefs, les rivières remplissaient de multiples offices ; elles alimentaient les monastères, faisaient tourner les roues des moulins, actionnaient les marteaux des forges, remplissaient les étangs artificiels. Les noms de beaucoup d'abbayes cisterciennes témoignent de cette collaboration étroite entre le moine et l'eau :

Aiguebelle (belle eau), Auberive (rive blanche), Belle-eau, Clairefontaine, Fontenay (qui nage dans les fontaines), Fontfroide (source fraîche), Longuay (long gué), Silvacane (forêt de roseaux), Troisfontaines, etc.

Les aménagements hydrauliques des Cisterciens ne se limitaient pas aux alentours de leurs cloîtres. C'est, par exemple, toute une région qu'ils ont asséchée, puis aménagée pour créer ce réseau hydrographique exceptionnel qu'est le Marais poitevin. Six abbayes cisterciennes et deux commanderies du Temple ont entrepris et mené à bien ces travaux gigantesques, entre la fin du XIIe siècle et le milieu du XIIIe.

 

On retrouve cette eau au cœur même du monastère, jaillissant dans les vasques du lavabo. C'est la fontaine d'ablutions où, chaque jour au retour du labeur, la communauté va se laver des poussières et des sueurs serviles. « La source a été détournée jusqu'à nous. Le filet d'eau céleste descend par l'acqueduc, qui ne nous déverse pas toute l'eau de la source, mais instille la grâce, goutte à goutte, dans nos cœurs desséchés. » (St. Bernard).

Michel Miguet

Les Cisterciens et le printemps

Le printemps, pour le moine, ce sont de multiples joies.

Joie de constater l'illumination des vitraux dès l'heure de Prime, alors que peu auparavant les ombres nocturnes hantaient encore l'abbatiale. La lumière, vecteur de l'amour divin, chasse plus tôt les maléfices de la nuit.

Joie de voir le blé levé dru, promesse d'opulentes récoltes, les arbres couverts de fleurs, évocation de fruitiers bien garnis, si... le gel nocturne, encore à craindre, ne vient pas réduire ces espoirs à néant. Espérances toujours nuancées d'inquiétude. Les peurs et les bonheurs du Cistercien sont ceux du paysan, son voisin.

Joie enfin du frère berger contraint de veiller sur son troupeau, lorsque le rossignol enchante les nuits de mai, ou que retentit au matin l'appel du coucou.

Le frère convers, homme de foi simple, ressent ces manifestations de la nature comme un don et la prière spontanée qui enfle son coeur est une louange à Dieu.

Michel Miguet

Contact: accueil@abbayedepontigny.com

03.86.47.54.99

LES AMIS DE PONTIGNY

vous remercient de votre visite,

à bientôt dans la vallée du Serein !

CONFÉRENCE SUR LES CONVERS - Saint Florentin - 15 mars 2014

CONFÉRENCE SUR LES CONVERS

Les Après-midi de St-Flo vous proposent...

Une conférence sur les convers :
"Des paysans au monastère"
par Michel Miguet
Samedi 15 mars 2014 à 17 h
à la Maison des Associations (MAIP - 7 rue de l'Ile de France)

CONFERENCE SUR LES TEMPLIERS - Chalon sur Saone - 20 avril 2015

logo_JSL

Lundi 20 avril 2015 à 18 heures, au musée, Michel Miguet présentera une conférence ayant pour thème : “Les Templiers en Bourgogne et leurs Maisons”.

CONFERENCE SUR LES TEMPLIERS - Brienon-sur-Armançon - 3 juin 2014

YR

 03/06/14 - 06h00 

Michel Miguet raconte les Templiers

Michel Miguet a dédicacé ses ouvrages. - Photo S. L.

Michel Miguet a dédicacé ses ouvrages. - Photo S. L.

Michel Miguet a rédigé sa thèse sur le thème des « Templiers et hospitaliers en Normandie ». Elle a été publiée en 1995.

Après avoir répondu à de nombreuses questions du public, Michel Miguet a dédicacé ses ouvrages Templiers hospitaliers de Bure, paru en 2012, et la dernière édition des Templiers et leurs maisons en Bourgogne, publié cette année.

La prochaine conférence au Théâtre perché aura lieu vendredi 27 juin, à 18 heures, et abordera Colette. Elle sera animée par Gérard Bonal, écrivain et vice-président de l'association des Amis de Colette.

CONFERENCE SUR LES TEMPLIERS Brienon-sur-Armançon 18 mai 2014

dim.18 mai 2014

LES TEMPLIERS EN BOURGOGNE

conférence

Conférence LES TEMPLIERS EN BOURGOGNE par Michel Miguet

Vendredi 30 mai 2014 à 18 H

Brienon sur Armançon (89)

Conférence animée par Michel Miguet

Invité par la Société historique et culturelle du Brienonnais, Michel Miguet, docteur en archéologie, animera une conférence sur les Templiers et la Bourgogne qui est assurément une terre templière. Comme toutes les provinces d'Occident, elle a servi de base arrière et financière aux Templiers dont la petite armée permanente qu'ils entretenaient sur place contribuait activement à la protection des Lieux saints.

On trouve encore en Bourgogne d'importants vestiges templiers : commanderies, chapelles, logis et bâtiments de ferme. Détaché des clichés et fantasmes véhiculés au fil du temps Michel Miguet, docteur en archéologie, a parcouru les quatre départements de la Bourgogne, pour étudier tous ces bâtiments et paysages, descriptions corroborées par les archives, cadastrales notamment, très précieuses. S'appuyant sur les dépositions des Templiers lors de leur procès, Michel Miguet évoquera la carrière et la vie dans les commanderies à la charnière des XIIIe et XIVe siècles de quelques personnages emblématiques de la Bourgogne.

CONFERENCE SUR LES TEMPLIERS - Pontigny - 14 novembre 2014

YR

14/11/13 - 06h00

Conférence : Cîteaux et les ordres militaires

1347716

M. Miguet. - Patricia Piquet

Samedi 16 novembre, à 17 h 30, au Mille-club de Pontigny, dans le cadre du cycle de conférences historiques proposées par l'association Pontigny 2014, Michel Miguet, historien médiéviste, donnera une conférence intitulée « Cîteaux et les ordres militaires ».

Le conférencier parlera des rapports étroits qui unissaient, à leurs débuts, beaucoup d'ordres militaires avec les cisterciens : le Temple bien sûr, mais plus encore les ordres espagnols et portugais, ce que l'on sait moins. Tous sont liés aux croisades ; n'oublions pas que la deuxième de ces grandes expéditions a été prêchée par un cistercien, Bernard de Clairvaux.

Il évoquera également la similitude qui existe au niveau du temporel : les domaines sont organisés autour d'un centre, abbaye ou chef-lieu de commanderie, entouré de granges. Qu'elles soient petites ou grandes, l'appropriation des terres est la règle. Cette proximité des débuts n'empêchera pas les uns et les autres de se quereller ensuite à l'infini, pour les dîmes, les droits de pâturage, les prés, etcæ La fraternité ne tient pas devant la volonté de puissance.

CONFERENCE SUR LES TEMPLIERS - Bure les Templiers - 20 juillet 2012

Bure-les-Templiers : Michel Miguet a présenté son ouvrage sur la commanderie

le 20/07/2012 à 05:00

Michel Miguet dédicace son livre. Photo SDR

Michel Miguet dédicace son livre. Photo SDR

À l’occasion de la parution de son nouveau livre aux éditions Guéniot, Michel Miguet, docteur en archéologie, spécialiste des implantations du temple en Bourgogne, a animé en l’église de Bure-les-Templiers une conférence sur l’histoire de la commanderie de Bure. Il a également commenté les différents éléments de l’architecture et du mobilier de l’église qui témoignent encore aujourd’hui de la présence des templiers. Il a ensuite présenté son livre, une étude historique et archéologique de l’ensemble de la baillie de Bure (commanderie et dépendances en Bourgogne), depuis sa fondation en 1133 jusqu’aux dernières restaurations entreprises. Enfin, l’auteur s’est prêté au jeu des dédicaces, en présence de Jean-Charles Colombo, maire de la commune.

INFOTempliers et Hospitaliers de Bure. Histoire et rayonnement d’une commanderie bourguignonne, par Michel Miguet. 24 €. Disponible en librairie ou sur www.editionsgueniot.fr/.